Mise en bouteille professionnelle
Rinceuse, rinceuse double effet, désaération, remplissage, bouchage couronne, lavage et stérilisation.
3 - RINCEUSE

Les mâchoires de la rinceuse prennent la bouteille par le col et celle-ci est retournée rapidement par un système à crémaillère.
La rapidité de ce système permet de disposer d’un temps de travail plus long à nombre égal de mâchoires disponibles sur la machine. L’injecteur pénètre dans le col de la bouteille de 70 mm.
Cette profondeur garantit qu’il n’y a pas d’interférence entre l’eau injectée et son évacuation. L’eau injectée doit être stérilisée par micro filtration. En alternative l’eau peut être ozonisée obtenant ainsi une action supplémentaire stérilisante.
Le liquide de rinçage est récupéré dans un circuit fermé, ce qui permet de ne pas mouiller la machine dans des conditions normales d’utilisation.
Un “avinage” des bouteilles avec un recyclage du produit d’avinage est ainsi éventuellement possible. Ce système permet essentiellement de stériliser entièrement la rinceuse avec un fluide bactéricide qui peut circuler en utilisant les fausses bouteilles livrées avec la machine.

3 - RINCEUSE DOUBLE EFFET

Dans ce cas l’injecteur pénètre dans le col de la bouteille sur 75 mm; cette profondeur assure l’absence de turbulence dans le col de la bouteille et l’efficacité de l’insufflage. L’injection d’eau rendue stérile par une micro filtration est suivie d’une série d’insufflages d’air également stérilisé par micro filtration. La présence de la bouteille prédispose la machine à l’ouverture de l’injecteur mais l’injection de l’eau ou de l’air est commandée par des cames externes qui peuvent facilement être modifiées pour augmenter ou diminuer les temps d’injection. Les circuits d’eau et d’air sont des circuits séparés. L’égouttage forcé alterné à l’égouttage par gravité permet un meilleur écoulement de l’eau, pour que le résidu d’eau dans la bouteille et la consommation d’air soient minimums. Les deux phases peuvent également être utilisées de manière différente, en injectant par exemple d’abord de l’air puis de l’azote. Le réglage en hauteur est électrique de série.

  1. Crémaillère en matériau autolubrifiant sans manutention.
  2. Pince flottante en résine acétal qui saisit presque tous les types de bouteilles et qui se remplace sans clés.
  3. Injecteur avec une pénétration de 70 ou 75mm dans le col de la bouteille.
  4. Il n’y a pas de contact entre l’injecteur et le buvant de la bouteille.
  5. Circuits eau et air complètement séparés.
  6. Temps d’injection facilement variable par l’adjonction de cames externes.
  7. Récupération de l’eau dans le circuit fermé, CIP avec de fausses bouteilles en inox.
  8. Soufflerie d’air pour pulvériser les gouttes d’eau sur le col de la bouteille.
  9. Tourelle très solide coulissante en hauteur sur le socle.
  10. Réglage électrique de la hauteur.
4 - DESAÉRATION

Une pompe à vide à haut rendement élimine environ 90% de l’air contenu dans la bouteille.
Après quoi, la bouteille est remplie avec du gaz neutre. Il est généralement conseillé d’utiliser de l’azote ou en alternative du CO2 ou un mélange azote/CO2.
L’aspiration de l’air et l’injection de gaz neutre ne se font que si la bouteille est bien présente.
Grâce à nos becs de remplissage (brevetés) il se crée dans la cuve de la tireuse, la même atmosphère que dans la bouteille.
La désaération fait en sorte que la quantité d’oxygène dissoute au remplissage passe de 0,60 à 0,09 mg par litre de vin et la quantité d’oxygène contenue dans l’espace de tête passe de 0,10 à 0,08 mg.
À partir de janvier 2014 toutes les versions de nos mises en bouteille seront équipées de désaération à réglage électrique de l’hauteur.
Dans le cas des monoblocs qui dépassent les 3000 bouteilles heure la désaération est montée sur un mouvement rotatif à plusieurs têtes.

 

5 - REMPLISSEUSE

Les becs de remplissage (brevetés) ferment le passage du vin ainsi que le retour du gaz; la cuve de la tireuse est donc exclusivement en contact avec l’atmosphère créée dans la bouteille avec des avantages en termes d’oxydation et de stérilité. Les becs de remplissage peuvent fonctionner soit par gravité soit par légère dépression. Les avantages de la légère dépression sont le meilleur enclenchement du remplissage et la garantie d’absence de coulure même si le joint de fond n’est pas en condition parfaite.
Avec ce bec il n’y a pas de contre indications à utiliser la légère dépression, comme il n’y a pas d’introduction d’air dans la cuve, il n’y a pas non plus d’oxydation, ni pollution, ni diminution des parfums. Le réglage des niveaux de remplissage peut se faire un par un (de 30 à 90 mm du ras de col bec 200-040) ou centralisé (de 30 à 90 mm du ras de col bec 205-040). L’ouverture des becs pour la stérilisation peut être effectuée un par un ou bien centralisée. L’alimentation du vin centralisée par le bas, permet l’arrivée du liquide dans la cuve de la tireuse sans oxydation et permet surtout une vidange totale de la cuve réalisée à fond conique avec évacuation centrale. La cuve peut avoir la paroi latérale fine ou épaisse; dans ce dernier cas elle est totalement usinée avec une machine – outil pour une finition interne spéculaire afin de faciliter au maximum le nettoyage et la stérilisation.
Le réglage en hauteur de la remplisseuse peut se faire de manière manuelle ou électrique. Les sellettes de remontée des bouteilles de type mécaniques fonctionnent par poussée à ressort et retour à came. La rotation de la remplisseuse s’effectue avec un système de palier à billes. Les principaux points de graissage du monobloc sont centralisés.

  1. Entrée liquide centrale par le bas de la tireuse: moins d’oxydation, meilleure vidange.
  2. Cuve à fond conique brillant à miroir: meilleure vidange, plus de facilité de nettoyage.
  3. Bec de remplissage à double ouverture séparée gaz/produit: moins d’oxydation, meilleure stérilisation.
  4. Tube support de cuve avec glissière très longue.
  5. Piston de remontée avec poussée à ressort et descente à came.
  6. Rotation sur roulements avec dispositif d’étanchéité très solide.
  7. Système centralisé pour le réglage des niveaux
  8. Stérilisation avec système de fausses bouteilles centralisées .
  9. Réglage électrique de la hauteur .
  10. Utilisation généralisée de l’acier inoxydable en finition électro-polie: plus facile à nettoyer, meilleure résistance à la corrosion.
6 - INJECTION DE GAZ INERTE AVANT BOUCHAGE

Cette opération est très importante par ses fonctions multiples:

  1. RÉDUCTION IMPORTANTE DE L’OXYDATION. Pour un niveau de remplissage à 60 mm ras de col avec bouchon de 45 mm, la quantité d’oxygène passe de 1,40 mg à 0,25 mg par litre de vin avec bouchage liège et de 1,80 à 0,39 d’oxygène pour capsulage à vis 4295.
  2. ELLE EMPÊCHE LES COULURES DU BOUCHON. En utilisant du CO2 ce gaz se dissout dans le vin évitant la permanence de la pression entre le vin et le bouchon.
  3. L’INJECTEUR DE GAZ PEUT EN PLUS VÉRIFIER LE NIVEAU DE REMPLISSAGE. La tolérance normale sur un niveau de ± 1 mm se réduit à ± 0,5 mm.

L’injecteur de gaz est équipé de fausse bouteille qui facilite la stérilisation de celui-ci.

7 - BOUCHAGE COURONNE 4270

L’alimentation des capsules est effectuée par une trémie à vibrations. Une cellule photoélectrique arrête la base vibrante quand le canal de descente des capsules est plein.
Ce moyen permet d’avoir la certitude de ne pas abîmer les capsules et de faire fonctionner au mieux le vibrateur.
Le vibrateur et la trémie ne bougent pas; seul le dispositif de fermeture bouge ainsi que la partie du canal d’alimentation qui prélève les capsules du distributeur à chaque cycle.
Le ressort qui donne la pression de la capsule sur la bouteille et le ressort qui expulse la bouteille du cône appartiennent au dispositif de fermeture et varient selon le type de capsule.
La colonne de capsulage peut monter deux sortes de fermetures (capsulage à couronne et capsulage à vis).

Téléphone

+39.329.5919486

E-mail

info@qualitybrau.com

CODE TVA  CHE-259.897.570

QUALITY WINE

Découvrez le monde du vin!